Viser le zéro déchet

Constat :

  • Aujourd’hui, Les biodéchets et les déchets d’emballages représentent chacun 1/3 de nos poubelles. Ils représentent de gros volumes dont la gestion est une prérogative de la communauté de communes et coûte cher à la collectivité (9,8 Millions d’euros/an en 2019 à CCA). Ainsi nous payons 2 fois les emballages, lors de l’achat du produit puis lors du traitement du déchet. Les déchets d’emballage se retrouvent encore souvent dans l’environnement.
  • Nous proposons d’engager une politique forte de diminution de la production de déchets sur le territoire : Le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas !

Propositions concrètes :

  • Favoriser la création d’un réseau local de consignes de verre (bouteilles de bière, lait/cidre/jus de pomme, pot miel/yaourts), à l’échelle de CCA ou du département. En effet :
  •    -*- Impact climatique réduit de 70 % par rapport au verre recyclé (ADEME 2018).

       -*- Le réemploi est également intéressant sur le plan économique : les produits consignés en Alsace sont vendus en moyenne entre 10 et 25% moins cher que leur équivalent en plastique à usage unique (Alsace consigne).

       -*- Les citoyens soutiennent régulièrement dans les sondages d’opinion le système de consignes (réemploi des emballages en verre) : 88 % de la population trouvent utile de disposer de produits consignés en magasin (ADEME 2018).

       -*- Ceci permettra de favoriser les circuits courts

  • Exemplarité de la cuisine centrale de la mairie de Concarneau avant 2025. Viser la suppression des emballages plastiques jetables selon la charte « Cantine sans plastiques » avant 2025.
  • Diminuer de 50% sur 5 ans la collecte des « déchets verts » des particuliers et entreprises en déchèterie en vue de tendre vers l’arrêt progressif de cette collecte. La gestion des déchets verts coute 400 000 euros/an à CCA.

  •    -*- Comment ? en renforçant les incitations auprès de citoyens pour absorber eux-mêmes la bio masse produite dans leur jardin, par la systématisation du paillage et du compostage, et la plantation d’essences à développement.

       -*- Proposer un système de « broyeur itinérant » permettant aux particuliers de composter les déchets verts ligneux (bois).

  • Renforcer les actions pédagogiques et les rendre accessibles aux habitants

  •    -*-Proposer des aides/formation à la gestion des déchets verts et au compostage des déchets verts et alimentaires sur un site pédagogique accessible au grand public et aux groupes scolaires.

       -*- Diminuer l’utilisation de bouteilles en plastique par les ménages et les restaurateurs concarnois (ville touristique) : offrir de jolies carafes « Château la pompe » + tutoriel sur la filtration de l’eau du robinet et la gazéification. Incitation tarifaire sur la taxe des ordures pour les restaurateurs.


Si la création du réseau de consignes est réalisé dans le cadre d’un projet « territoire zéro-chômeur de longue durée » ceci permettra de créer de l’emploi (Economie Sociale et Solidaire).