Végétaliser la ville

CONSTAT

20 000 ha d’espaces naturels sont artificialisés chaque année en France, pour construire des logements, des routes, des bâtiments … Autonomie alimentaire, bien-être, biodiversité, attractivité, réduction des déchets… donner plus de place à la nature est un enjeu pour notre ville. Aujourd’hui, Concarneau est une ville très »minérale ». Dans un contexte d’urgence climatique, il s’agit de faire entrer Concarneau dans la transition écologique. Une ville végétalisée :

  • est plus résiliente face aux risques : inondations (sols perméables), aux tempêtes (Effet brise-vent des arbres)…
  • régule le micro-climat urbain
  • est synonyme de santé : les végétaux permettent de piéger les polluants de l’air
  • développe bien-être et convivialité : actions partagées, éducation à l’environnement etc

    PROPOSITIONS

    Pour revégétaliser la ville, nos propositions sont les suivantes:

  • Préserver les espaces naturels, agricoles ou forestiers existants.
  • Soutenir le développement d’une agriculture urbaine

  • Nous proposons, en concertation avec les habitants, de :

  • développer les jardins partagés, espaces d’échange et de lien social.
  • redonner une place à la nature en ville grâce à l’écopaturage, par exemple.
  • Favoriser l’agriculture paysanne en permettant à des porteurs de projet de s’installer
  • encourager les initiatives citoyennes (« incroyables comestibles », hôtels à insectes, potagers pédagogiques, ruchers…)
  • soutenir les actions d’éducation à l’environnement pour tous les publics Végétaliser la ville ne s’improvise pas. Il s’agira également de limiter les espèces invasives et les plus allergisantes et de favoriser la plantation d’espèces locales.