Adhésion 2021 - Association Concarneau Solidaire et durable

Le collectif Concarneau Solidaire et Durable s’est constitué en association  le 13 février 2021.

Notre but est de poursuivre le travail entamé durant la campagne municipale de 2020 en supportant nos élus dans leurs travaux mais aussi échanger sur les perspectives pour la ville de Concarneau

Si vous souhaitez participer aux ateliers ou simplement supporter financièrement l’association vous pouvez adhérer de deux façons:

  • En ligne via le site Helloasso.com
  • Par courrier, en retournant le bulletin d’adhésion complété

Mardi 2 Février 2021

Communiqué de presse des ELUS COncarneau Solidaire et Durable 

La vie de notre ville est l’affaire de toutes et tous. Pendant la campagne municipale, nous nous étions engagés à co-construire les projets pour Concarneau avec l’ensemble des habitantes et habitants. Élu.e.s dans l’opposition, nous participons aux commissions municipales où nous voulons être force de proposition.

Afin de relayer l’avis, les souhaits, les propositions des citoyennes et citoyens, les conseillères municipales et conseillers municipaux de Concarneau Solidaire et Durable ont décidé de mettre en place des permanences dans tous les quartiers de la ville où ils seront heureux de vous accueillir.

La première permanence aura lieu le samedi 6 février de 10h à 12h à la mairie de Concarneau.

Les dates et lieux des prochaines permanences vous seront transmises par voie de presse.

Vous pouvez aussi nous joindre par téléphone au 07.49.98.92.51 ou par mail :

Lundi 14 Décembre 2020

Communiqué de presse : Non à l’installation de camera de vidéo surveillance 

La loi sur la sécurité globale fait l’objet d’un âpre débat dans le pays. Ici, à Concarneau, le conseil municipal s’apprête à voter l’implantation de 22 caméras de vidéosurveillance sur le parking du 8 mai, la place Jean Jaurès et les pourtours ouest du bassin portuaire ainsi que sur les places de l’Hôtel de ville et du Général de Gaulle. Nous nous opposons à ce projet.

Initialement prévu pour faire la lumière sur les noyades qui peuvent survenir dans le port, le projet est devenu une réponse à un enjeu sécuritaire global puisqu’il prétend répondre aux actes de délinquance, d’incivilités et aux attentats terroristes. Ce faisant, le projet est passé de 3 à 22 caméras ! Comment justifier cette surenchère ?

S’il est légitime de réfléchir à la sécurisation du bassin portuaire, ne cédons pas à la psychose ! En plus de porter atteinte à nos libertés, en plus d’instaurer un climat de méfiance dans notre cité touristique, toutes les études montrent que les systèmes de vidéosurveillance sont inefficaces pour prévenir les accidents, les incivilités et les actes de délinquance, d’autant que les vidéos ne seront consultables qu’après qu’un éventuel incident ait eu lieu.
Alors qu’une grave crise sociale se profile à l’horizon, est-il pertinent d’allouer près de 200 000 euros au soulagement d’un prétendu sentiment d’insécurité, ce qui semble être le principal argument présenté ? Est-il donc devenu aujourd’hui inenvisageable de se promener en sécurité à Concarneau ? Ce projet donne une image négative de notre ville en laissant croire que le danger rôde partout. Ne serait-il pas plus judicieux de concentrer nos efforts sur l’urgence sociale et environnementale ?

Au lieu de s’engager dans un projet onéreux et inefficace, engageons une réflexion sur la manière de prévenir les accidents portuaires. Traitons sérieusement le sujet, sans considérer la vidéosurveillance comme unique solution. L’aménagement des cheminements, l’installation de lignes de vie, le positionnement d’échelles, ne sont-elles pas des pistes à explorer ?
Les drames survenus à Concarneau ne doivent pas servir d’alibi à une tentation sécuritaire. Une telle décision doit être mûrie et discutée avec la population. Elle ne peut être prise de manière unilatérale. Nous exhortons la municipalité à engager une concertation pour réfléchir ensemble à une sécurisation du bassin portuaire qui soit acceptée par l’ensemble des concarnois·es.

Les premiers signataires par ordre alphabétique :
A bâbord toute – ATTAC – Amicale Laïque – Concarneau Solidaire et Durable – Confédération Nationale du Travail – Ensemble ! – Europe Ecologie Les Verts pays de Concarneau et Quimperlé – Génération.s Concarneau Quimperlé – Ligue des Droits de l’Homme Concarneau Quimperlé – La France Insoumise – PARESSE – Parti communiste – Planning familial

Vendredi 6 Novembre 2020

Pierre François Bonneau, membre de notre collectif élu à la ville, nous a quitté lundi dernier.

PF comme tout le monde t’appelait… Nous regrettons déjà amèrement ton engagement, tes convictions, tes capacités d’écoute et de dialogue. Travailler avec toi était un plaisir, et ça ne relève pas du discours convenu : tu savais être sérieux tout en étant drôle et léger. Ton sens de l’humour nous manquera terriblement.


Lors de la dernière mandature, tu as défendu des positions courageuses. Tu appelais particulièrement à une politique culturelle ambitieuse pour notre ville. En aout 2019, tu nous as fait l’honneur de rejoindre le collectif Concarneau Solidaire et Durable. Pendant de longues semaines, nous avons construit ensemble notre vision de Concarneau demain, notre projet de transition. Tu as mis au service de ces idées ton exigence, ton expérience, ton audace, et ta plume. La maladie ne t’aura pas permis de les défendre comme tu l’aurais souhaité, mais sache que nous ferons de notre mieux pour porter ces idées.


Nous pensons particulièrement à Nicole, Victor et Felix, à tes proches. Si nous sommes abasourdis et dans la peine, nous pensons à leur immense chagrin.


Merci PF pour ta bienveillance et ton esprit fraternel. Merci aussi pour les blagues et les calembours